Imprimer
PDF

F. A. Q.

 

  1. Pourquoi créer une nouvelle monnaie, Symptos?

    On entend souvent que la pratique de l'AST (approche symptothermique) est « trop compliquée » et « ne pas assez sûre pour éviter les grossesses non désirées », donc à mettre aux oubliettes. Toutes les personnes – pas besoin de les nommer, vous en rencontrez un peu partout – qui prétendent ceci, devraient à la rigueur plaider pour un retrait immédiat du permis de conduire chez les femmes. Conduire une voiture est bien plus compliquée et plus dangereux. C'est aussi beaucoup plus cher que d'utiliser sympto.org. Face à l'absurdité de ces préjugés, la Fondation SymptoTherm réagit avec la monnaie Symptos. Organisation d'utilité publique, elle cherche à rendre plus attractif l'apprentissage et la pratique de l'AST par quelque moyen que ce soit: le développement de sympto.ch, publications de livres sur une « autre sexualité » (voir shop), la militance (ici lien sur le blog), etc. Symptos la monnaie devraient rendre évident que le cycle vaut la peine d'être observé et que cette observation favorise le bien-être féminin, la santé sexuelle et reproductive ainsi que la relation homme-femme.

  2. Qui, au fond, détermine la valeur d'une monnaie comme le Dollar, l'Euro, etc.?

Autrefois, la monnaie était liée à une valeur solide et reconnue par tous comme l'or (1 Dollar valait x grammes d'or fin). Le mot « argent » renvoie bien à un métal précieux! Mais depuis les accords de Bretonwoods, USA, en 1971, la valeur de chaque monnaie n'est plus que déterminée par son taux de change. Par exemple, 1 Franc Suisse ne vaut plus rien en lui-même, mais seulement par rapport au montant qu'il permet d'acheter en Euro, Dollar, etc. Si l'Euro par exemple monte par rapport au Franc Suisse, ce dernier se déprécie et vice-versa. C'est que la monnaie d'un pays ne vaut rien en soi. C'est tellement simple qu'il est difficile de le comprendre au début! Mais c'est comme cela. La valeur monnétaire provient de la confiance qu'elle reçoit des autres pays. (Ainsi, pour renflouer ses caisses, la Banque Nationale Suisse vend son « or de réserve » qui ne lui sert plus de réserve, pour en acheter de la monnaie étrangère, des « devises ».) Toutes les monnaies de notre planètes sont fatalement interdépendantes comme des jumeaux siamois. Ces dépendances forcent tous les pays à une grande solidarité qu'ils le veuillent on non: une monnaie qui s'érode par une inflation galopante risque d'entraîner aussi les autres monnaies dans sa chute. La dernière crise en date: les subprimes, la Grèce, d'autres vont suivre!

  1. Lorsque une monnaie en difficulté ne pèse pas trop lourd sur le plan mondial, la crise peut être endiguée, notamment par les banques centrales qui peuvent diminuer ou augmenter le taux d'intérêts de base ou restreindre (ou augmenter) temporairement la masse monétaire. Mais imaginez que le Dollar américain, par des mécanismes boursiers incontrôlables comme la grande crise en 2008, perde subitement une grande part de sa valeur. Une telle crise entraînerait toutes les autres monnaies à la catastrophe. Bien sûr, personne n'y verrait son intérêt, même pas les musulmans intégristes, car ils possèdent des milliards de Dollars, mais cela peut arriver un jour. Dans une telle situation, Symptos s'en sort indemne: vous pourrez toujours acheter des mangues à une Africaine et la payer avec vos Symptos, exprimer ainsi votre solidarité humaine et vous procurer le minimum vital par votre réseau que vous trouverez sur le site Symptos. En fin de compte, c'est donc vous, toutes les utilisatrices de sympto.ch qui créez la valeur du Sympto. La Fondation ne fait que vous suggérer une valeur familière en vous mettant aussi à disposition un outil, ce site, pour bien gérer vos Symptos. Toute proportion gardée, pour vous enrichir, vous pouvez demander à sympto.ch d'augmenter la valeur du Symptos, par exemple 1 Symptos = 10 Euros. Si vos demandes correspondent à une volonté générale, la Fondation s'y conformera. Cela dépend de ce que vous voulez vraiment échanger et le prix que vous êtes prêtes à payer. Il ne sert à rien de fixer 1 Symptos à 10 Euro si ensuite vous le bradez pour des objets de moindre valeur. Ce serait alors vous, la cause d'une inflation galopante!
  2. Pourquoi cette bourse s'adresse-t-elle d'abord aux femmes?

  3. Symptos exprime la solidarité entre les femmes pour tout ce qu'elles entreprennent. De plus, dans le contexte de sociétés encore patriarcales, où la femme dépend de son mari financièrement, Symptos donne aux femmes une opportunité d'avoir des échanges autonomes, sans intervention de leur mari, tout en laissant à ces derniers la garantie que cela n'occasionnera pas un contact avec d'autres hommes échappant à leur contrôle...
    Dans les sociétés penchant plutôt (en tout cas en apparence) pour l'égalité des sexes, il serait au contraire mieux vu de ne pas exclure les hommes du jeu. Car une telle participation les obligerait à mieux connaître le cycle féminin et à s'y impliquer.

    Pour conserver l'intimité complète entre les femmes et pour les encourager à échanger des informations sur leur manière de faire des observations, Symptos ne s'adresse d'abord qu'aux femmes.

  4. Pourquoi les Symptos ne génèrent-ils pas d'intérêts?

  5. Sympto n'est pas une monnaie de placement ou de capitalisation ordinaire, une monnaie qui entre en concurrence avec d'autres sur le marché mondial, mais une monnaie strictement complémentaire qui a pour seul but de favoriser la solidarité non compétitive entre les humains et de faciliter la circulation des biens et des services dans l'esprit du livre "The Future of Monney: Creating New Wealth, Work and a Wiser World", de Bernard Lietaer, Éd. Century, London 2001. Pour cette raison, les Symptos ne donnent pas droit à des intérêts. Au contraire, la Fondation peut imposer un intérêt négatif sur les Symptos thésaurisés afin de stimuler les échanges.

  6. Quelle est la différence entre Symptos et les autres monnaies complémentaires?

  7. Contrairement au SEL (Système d'échange local, en France), au WIR (en Suisse) ou au Time Money (aux USA), le marché Symptos n'est pas confiné à une région spécifique du monde et, contrairement au JEU (Jardin des échanges universels, France), Sympto ne nécessite pas de carnet de compte réciproque, ce travail étant effectué automatiquement par la Banque de Symptos.

  8. Pourquoi la banque Symptos peut-elle intervenir dans les transactions?

Dès que les montants de transactions dépassent un certain niveau, celui-ci étant déterminé par la Fondation SymptoTherm, la Fondation se réserve le droit de demander des frais de transaction qui seront payés sous forme de Pâquerettes (abonnement). Le paiement de ces frais ajoute le montant correspondant en Symptos sur le compte de l'utilisatrice.